Croisée des blogues

[Liste d'articles] Un nouveau départ

Bonjour et bonne année à vous tous!

L’édition de janvier 2010 (eh oui, 2010 déjà!) de La croisée des blogues est parue il y a quelques jours, et c’est comme d’habitude une édition bien remplie! Je vous le rappelle, le thème des articles était « Comment tenir ses résolutions? » Que ce soit des méthodes qui permettent de mieux suivre son progrès, des méthodes pour simplifier les choses, ou même mon propre article encourageant l’action au lieu des résolutions, nous voilà bien armés pour commencer l’année sur le bon pied!
0 Comments

Agissez au lieu de faire des résolutions

Pour janvier, le thème sera donc en rapport aux résolutions, et comment les tenir. Ce mois-ci, c’est Jean-Philippe du blog Révolution Personnelle qui nous donne le sujet.

Partout autour de nous on en parle - les résolutions du nouvel an. Arrêter de fumer. Perdre du poids. Se trouver une copine. Changer de job. Faire ce voyage dont on rêve depuis si longtemps. La liste de résolutions est longue, mais qu’en est-il de la liste de ceux qui vont les tenir, qui vont y arriver?

Car voilà tout un autre sujet dont on parle toujours.. Comment tenir ses résolutions au-delà du premier mois, de la première semaine? Je ne me souviens plus trop des statistiques, mais un certain pourcentage des résolutions sont abandonnées avant février! Ouf. On dirait presque qu’abandonner ses résolutions est un mouvement aussi fort que celui d’en faire. D’ailleurs, je me demande parfois si les deux ne seraient pas un conditionnement social plus qu’autre chose. Bref, je pourrais en faire un article là-dessus mais je ne le ferai pas, pas cette année en tout cas. Peut-être l’an prochain?

Que faire alors? Car nous avons tous de bonnes intentions quand nous faisons ces résolutions, nous voulons vraiment « résoudre » ce problème qui nous pèse sur l’esprit (ou sur le corps!), accomplir ce but.

Parfois il faut regarder les choses sous un autre angle. Je dirais même, souvent il faut le faire! Regardons donc cette idée des résolution sous un angle différent, qui nous aidera peut-être à expliquer le taux d’abandon si élevé...

Qu’est-ce qu’une résolution? Au-delà de l’expression d’un désir d’accomplir quelque chose ou de résoudre un problème, ou de changer une habitude?

Est-ce qu’une résolution est vraiment quelque chose en quoi vous croyez, quelque chose que vous voulez faire?

Si vous avez répondu oui, j’ai une question pour vous: si vous vouliez vraiment le faire, pourquoi avoir attendu? Pourquoi attendre une occasion « officielle » tel le Nouvel An, pour prendre cette décision? C’est ce qu’on appelle de la procrastination! Et une idée née dans la procrastination ne peut que continuer dans la procrastination, sauf par application de volonté... Et est-ce si amusant de toujours se battre contre l’inertie, contre la stagnation, afin de changer? Non..

C’est peut-être pour ça que les résolutions sont abandonnées aussi vites qu’elles sont énoncées. Non seulement la volonté manque chez beaucoup, mais en plus, l’idée même est le ressort de la procrastination.

Pourquoi attendre? Le nouvel an approche, et vous voulez arrêter de fumer? Commencez dès maintenant. Pourquoi attendre 4 autres jours? Parce que vous voulez fumer quelques dernières cigarettes, c’est ça? Cela m’indique que vous n’avez pas vraiment le désir d’arrêter...

Quand j’ai décidé d’arrêter de boire la boisson gazeuse, j’ai arrêté tout court. En plein juin. Juste comme ça. Je n’ai pas attendu, je n’ai pas savouré un dernière Coke (Coca, pour vous les français!) avant d’arrêter, j’ai tout simplement fait bouillir de l’eau afin de boire un thé vert à la place du Coke.

Et quand le même jour je suis allé chez Pizza Hut, même chose, j’ai demandé un thé au lieu de mon Pepsi habituel.

Faites de même. Vous voulez partir sur un voyage dont vous rêvez depuis longtemps? Commencez à planifier. Perdre du poids? Faites des changements dès maintenant. Dès que vous le voulez. Pourquoi attendre une occasion? Pourquoi procrastiner?

Agir vaut mieux que n’importe quelle résolution, décision, anononce.

Et sur ce, pourquoi ne pas en profiter pour consulter les articles que les rédacteurs de La croisée des blogues ont déjà écrit concernant la procrastination, ainsi que ma propre contribution, ce que j’ai appelé La méthode du gâchis?

Sur ce, je vous souhaite à tous une merveilleuse fête du Nouvel An, et un bon départ pour 2010!!!
0 Comments

Des livres intéressants



Bien que cela fasse quelque temps que je n’ai pas participé aux événements mensuels de La croisée des blogs, je parcours leurs articles de temps en temps, et j’aime bien vous apporter tous ces liens car ces articles peuvent s’avérer intéressants pour vous, mes chers lecteurs!

L’édition d’octobre avait donc comme thème « Des livres qui ont changé leur vie », et chaque blogueur a donc énuméré trois de leurs livres favoris qui les ont inspiré.
Allez voir la liste!

0 Comments

S’affranchir d’une dépendance


Un autre mois, et une autre édition bien remplie! Bien que je n’y aie pas participé, les articles semblent être très très intéressant tout de même, alors voilà! Le thème du mois: s’affranchir d’une dépendance.

Un sujet très intéressant, car on n’en parle pas souvent en séduction, mais la dépendance existe!

Non je ne parle pas de dépendance sur les méthodes, mais bien de dépendance sur une fille! Comme dans mon précédent article avec la psychopathe, beaucoup beaucoup beaucoup de gars se font prendre dans ce jeu de manipulation et deviennent très dépendant de ce genre de fille.

Car voilà, elles sont manipulatrices EXPERTES. Un moment elles vont être super méchantes avec vous, et une minute plus tard elles vont sourire et être gentille, vous faisant penser que c’est vous qui a tort, pas elle.. Un jeu constant de chaud-froid qui détruit votre volonté et vous rend accro à elle, et en deux temps trois mouvements vous voilà pris avec des enfants, un mariage, une habitation commune, et un paquet de problèmes!!!

C’est presque arrivé à un de mes amis. Heureusement qu’il s’en est rendu compte et qu’il l’a larguée! Mais j’en vois tellement, chaque jour, pris avec des femmes qui les maltraitent, et parce qu’eux ne voient aucune issue de secours (c’est soit elle, ou une vie sans sexe), ils subissent passivement ce traitement…

Voilà pourquoi apprendre la séduction est si important (parmi tant d’autres raisons). C’est la libération d’une mauvaise vie, c’est une vie MEILLEURE, où on a le CHOIX d’être avec qui on veut vraiment être, au lieu d’être avec quelqu’un parce qu’on n’a pas d’autres choix…

Réfléchissez-y bien.

À bientôt!

0 Comments

La croisée des blogs: La procrastination

Comme à chaque mois, une foule de blogueurs partagent leurs idées sur un sujet en particulier. Les lecteurs réguliers de mon blog se seront déjà doutés que le sujet pour ce mois-ci c’était la procrastination…

Voici donc une vue d’ensemble de tous les articles ayant paru ce mois-ci, sur ce thème. Je vous invite à en lire plusieurs, voire tous, car c’est très enrichissant d’aborder un même sujet avec des approches aussi diverses !

0 Comments

La méthode du gâchis

Durant l’année 2008, j’en suis venu à une conclusion: arrêter d’idéaliser l’idéal.

Ce que j’entends par là, c’est que je passais mon temps à m’imaginer ce que je ferais si j’étais aussi bon que je voulais l’être, si j’étais en meilleure santé, si j’arrivais plus facilement à approcher des filles… Je m’imaginais un moi idéal qui atteignait ces buts-là, et j’essayais d’agir comme si j’étais cet idéal.

Et je n’arrivais à rien.

Au cours de réflexions, en écrivant dans mon journal (mon journal sur papier, dans un petit carnet que je transporte partout afin de prendre en note mes pensées, mes émotions, mes états d’esprit), j’ai soudain pris conscience que ça ne fonctionnait pas et que je devais faire les choses autrement.

C’est alors que je me suis rappelé de plusieurs détails, des petits trucs que j’emploies parfois pour me faire bouger lorsque je suis apathique, par exemple si j’ai des corvées à faire ou que je dois me faire à manger. C’est ce que j’appelle la méthode du gâchis.

Vous voyez, au lieu d’idéaliser comment je
devrais faire les choses, j’ai décidé au lieu d’employer comment je fonctionne afin d’arriver à mes fins. Un peu comme dans certains arts martiaux où on enseigne à utiliser la force, l’inertie et les mouvements de l’adversaire afin de se donner à soi-même plus de puissance, j’ai commencé à faire de même dans ma vie personnelle.

Par exemple, j’ai déjà parlé du fait que la
frustration est très motivante pour moi. Alors au lieu de vouloir être idéal, d’être motivé par des bonnes choses, j’ai commencé à me frustrer de différentes manières afin de me faire bouger et de parler aux femmes. Un exemple de la fin de l’an passé c’est que j’ai arrêté de prendre des numéros de téléphone, car je veux me motiver à leur parler plus longtemps, tandis que si je vise pour un numéro ou une adresse d’email, je vois ça trop comme une victoire et je ne persiste pas plus loin.

En ayant aucun autre recours que de continuer à parler à une fille, je me pousse à lui parler, sinon je suis frustré une fois que la conversation est terminée et que je n’ai plus de possibilité de la revoir!

Un autre exemple, d’où provient le nom de cette « méthode ». Comme pour quiconque, faire des corvées, nettoyer mon appartement, c’est très lassant pour moi. Je procrastine. Je remets tout ça à plus tard. Et plus tard est toujours.. plus tard.

Mais bien évidemment, ces tâches doivent être faites. Alors en me servant du même principe, j’accélère un peu les choses… Au lieu de tout mettre en ordre, je commence à tout mettre en désordre! J’ai des items à ranger? Je les éparpille par terre. Bientôt il y a tellement un gros gâchis que je n’ai pas le choix d’y faire quelque chose.. Et bien sûr, vu que j’ai bougé afin de créer ce gâchis, je suis déjà en « mouvement » et c’est bien moins difficile à ce point de me bouger les fesses afin de ranger le tout!

Et un autre bonus… Maintenant que tout est éparpillé j’ai une meilleure idée de ce qu’il faut ranger et comment je vais m’y prendre.

Et un autre exemple encore, un peu plus étrange: quand je dois me souvenir de faire quelque chose ou de dire quelque chose à quelqu’un, il semble être plus facile pour moi de m’en rappeler si je demande à quelqu’un d’autre de me le rappeler! À chaque fois, je m’en souviens avant même que cette 3e personne ne me le rappelle.. Comme si en parler à quelqu’un renforce ma mémoire.

Un dernier exemple: j’oublie facilement ce qui n’est pas devant moi. Alors si j’ai un article (comme celui-ci) à écrire, je me laisse une note sur mon Dashboard de mon Mac, que je consulte assez régulièrement. Si j’ai des fruits à manger, je les laisse sur la table afin que je les voies à chaque fois que je suis dans ma salle à manger. Si j’ai un livre à lire, je le laisse sorti. Etc. Ainsi je vois l’objet constamment qui me rappelle que je dois faire quelque chose. Et pour éviter que l’objet finisse par être oublié car trop familier, je ne le laisse pas toujours à la même place…

Bien entendu une telle méthode ne fonctionnera pas pour tout le monde. Comme j’ai mentionné plus haut, cette méthode découle du fait que je me sers de ma manière de pensée, ma façon d’être, d’une manière productive afin de me faire bouger et d’accomplir mes buts.

Dans mon journal, je catalogue graduellement un ensemble de tels processus afin de me faire bouger et de me motiver afin de séduire des femmes. Ce journal a été indispensable car il me permet de revoir un « instantanée » de mes pensées et émotions à un instant précis.. C’est primordial pour moi, car j’ai tendance à oublier des détails importants ou à me censurer la mémoire afin que je ne me souvienne pas de choses pénibles, de pensées négatives (qui pourraient élucider certaines questions), de processus qui ne sont pas idéaux!

À partir de tout ça je suis en mesure d’élaborer des petits trucs qui me font bouger.

Rien de tout ça n’est idéal, et pourtant ça fonctionne. Ça fonctionne bien mieux que si je m’évertuais à penser et agir d’une manière parfaite et complètement positive!
Peut-être que c’est ça qu’ils entendent quand ils disent « transformez vos faiblesses en force »…

0 Comments

Procrastination: STOP

Bientôt sur ce blog, un article sur la procrastination!
Très bientôt… C’est promis…!!!

0 Comments

À la croisée des blogs: les étapes du succès

Et voici, comme promis dans mon annonce du début du mois d’avril, le récapitulatif des articles de la 8ème édition du festival À la Croisée des Blogs pour le mois de mai. Le thème de ce mois traite du Succès, ce que c’est, ainsi que les étapes qui y mènent. Le succès peut prendre différentes formes, il peut être évalué mais il est aussi très subjectif. Nos chers blogueurs ont été particulièrement inspirés, et les articles sont aussi variés que les tempéraments de leurs auteurs. Voyez plutôt, dans l’ordre chronologique de leur parution :

Lisez la suite sur le blogue finir-riche.net…

0 Comments

Une chose importante à éviter durant votre apprentissage


Cet article fait partie de la série mensuelle À la croisée des blogs organisée chaque mois par un blogueur différent, d’une idée originale d’Argancel du blog Ceclair.fr. Chaque mois, un thème est proposé, et chaque auteur écrira un article sur ce thème et cet article sera publié dans une liste de liens sur le blog de l’organisateur. Rejoignez le Groupe des blogueurs du développement personnel si vous voulez en faire partie, c’est une manière efficace de promouvoir son blog et d’en découvrir d’autres!

J’ai commis une erreur. Une grossière erreur! Et ça m’a pris des années avant même de m’en rendre compte.

Vous voyez, il y a 7 ans, j’ai découvert la communauté de la séduction. Et je ne parle pas de ce qu’elle est devenue, fragmentée et diluée, après la publication de
The Game en 2005. Je parle d’une vraie communauté centralisée, où tous discutaient de leurs tactiques et de leurs expériences, il y avait des batailles épiques entre les différentes écoles de pensée.. Bref, c’était excitant et amusant!

Et je me suis trouvé en plein dedans. J’étais fasciné. Je lisais, je gobais l’information à pelletés gigantesques, et je sortais afin de reproduire et de faire l’expérience de ce que je lisais (une bonne chose! Je le recommande fortement à tous&hellipWinking

D’un autre côté, voilà exactement où je me suis fourvoyé. Car en lisant ces comptes-rendus, ces « field reports » en bon français, je ne me rendais pas compte d’une chose: ces gens qui les écrivaient avaient déjà vécu beaucoup d’expériences. Ils en avaient vu des choses, et c’est ainsi qu’ils étaient capable de bien appliquer leur principes, de réagir avec fluidité face aux imprévus, et d’analyser avec telle profondeur leurs aventures.

Moi par contre, j’avais très très peu d’expérience avec les femmes! Et voilà que j’essayais de tout faire à la fois, comme dans les comptes-rendus que je lisais!

Le cerveau humain ne peut retenir consciemment que 4-7 choses à la fois. Essayez! Tentez de parler, écouter la télé, lire un texte et penser à ce que vous allez manger pour dîner… En même temps? Assez difficile déjà non? Imaginez donc quelqu’un qui avait à peine approché de femmes, qui pensait à la phrase d’approche, à son langage corporel, à combattre sa peur et son hésitation, aux routines et sujets de conversations à employer après l’approche, aux logistiques pour aller s’asseoir, comment faire pour l’embrasser, est-ce qu’il a oublié un condom, comment gérer les amies de la fille qui viennent semer du trouble, et ainsi de suite.

CONFUSION! C’est tout simplement impossible de garder à l’esprit toutes ces choses en même temps!

Pas pour rien que beaucoup abandonnent leur apprentissage de la séduction, ou qu’ils sont stagnant si longtemps (comme je l’ai étéWinking. Vous voulez apprendre la séduction? Il faut changer cette habitude de vouloir tout saisir à la fois.

Petite nuance à faire, pour bien comprendre: vous n’apprenez rien. C’est votre cerveau qui apprend. Pour apprendre quelque chose, il faut créer des nouvelles « connexions » dans le cerveau. Et pour ce faire, il faut beaucoup de répétition, oui, et répéter les bonnes choses sans avoir trop de confusion. C’est pourquoi par exemple dans un cours de math on n’apprend pas la grammaire du participe passé entre deux équations différentielles… Et on fait beaucoup d’exercice d’un même type d’équations afin de faire caler le concept par la pratique.

Même chose dans un sport. Pour jouer au baseball, on peut pratiquer à frapper la balle avec le bâton. Mais on ne pratiquera pas en même temps de frapper la balle et de comprendre les règles… Pour bien frapper la balle, on ira sur le terrain frapper balle après balle après balle après balle, afin d développer ce réflexe. Ensuite, une fois durant la partie, le corps saura quoi faire sans avoir besoin de forcer le mouvement ou de porter trop attention.

C’est pareil en séduction. Si on veut bien parler avec des femmes, le meilleur moyen c’est d’aller leur parler. Souvent. Et il y a tellement de femmes que les opportunités ne manquent pas pour pratiquer!

Vous voulez pratiquer comment projeter votre état sexuel? Oui, moi aussi bien sûr, c’est si important. Mais oh un instant: vous avez peine à parler aux femmes sans hésitation, en étant à l’aise… Comment, soyez honnêtes, allez vous réussir à vous concentrer sur votre état sexuel si vous n’êtes même pas à l’aise en conversation avec elle? Vous serez trop confus, anxieux, nerveux pour même ressentir cet état.

Alors je ne vous donnerai pas une séquence d’étapes à suivre afin d’apprendre, car effectivement il n’y a pas d’étapes universelle. Par contre, afin d’apprendre avec le maximum d’efficacité, vous devez être concentré: apprenez une chose à la fois, avec le moins d’éléments distrayants possibles (c’est pourquoi les boîtes de nuit sont un mauvais endroit pour apprendre, il y en a tellement de distraction, sans arrêt, que c’est impossible de se concentrer sur un point en particulier!). Ainsi, non seulement votre cerveau fera les connexions plus facilement, mais aussi il sera beaucoup plus aisé de savoir si ce que vous faites a un effet ou non.

Et une succession d’étapes où vous apprenez une chose à la fois.. Voilà un bon plan d’action afin d’apprendre n’importe quoi, de résoudre n’importe quel problème, et d’atteindre n’importe quel but.

Dommage que cela m’aie pris quelques années avant de comprendre!

0 Comments

La croisée des blogs: optimisation!

Nous voilà donc en avril, et déjà la 7e édition du festival À la croisée des blogs, d’une idée originale d’Argancel du blog céclair.fr.

Ce mois-ci, c’est le printemps (enfin, sauf ici où ce matin il y avait une tempête de neige&hellipWinking Le printemps, c’est le temps du renouveau, le temps du grand ménage. Pour nous qui vivons dans l’hémisphère nord, la neige fond, les bourgeons poussent dans les arbres, les animaux pointent le nez hors de leur tanière et les oiseau migrateurs nous reviennent.

Quant à nous les humains, nous avons aussi notre rite de printemps: le grand ménage!!

Alors pourquoi ne pas faire le ménage intérieur en même temps que le ménage de nos demeures? En effet, nous avons tendance à acquérir constamment de nouvelles habitudes, et de toujours essayer d’en faire plus pour améliorer nos vies. Il devient donc presque primordial, de temps à autre, de faire le tri et de délaisser ce qui ne nous fait pas.

Voici donc ce que nos blogueurs ont à dire à ce sujet…

Booster votre influence: Demain, c’est le printemps Laurent Dureau, du blog « Booster votre influence », nous parle à la veille du printemps 2009 de cette ère du verseau qui débute et nous apporte un renouveau dans nos énergies et nous appelle à laisser derrière nos erreurs et à se renouveler dans ces nouvelles énergies afin de bâtir un monde meilleur.

Bien s’organiser sert à bien réussir. Voici donc quelques astuces pour y arriver:

La fabrique des idées: S’organiser pour réussir (Partie I; Partie II) Pour réussir à changer, il faut savoir s’organiser. Boréale de « La fabrique des idées » nous rappelle comment bien appliquer les idées de Getting Things Done afin de ne pas se déborder tout en étant précis dans notre planification. Article en 2 parties.

S’améliorer: Planifiez votre vie pour atteindre vos rêves Un blog qui porte le simple nom de « S’améliorer » nous propose une méthodologie simple pour définir ses rêves et planifier en conséquence, afin de les atteindre. Comme toujours, la sur-planification serait à éviter. Commençons simple et raffinons au fur et à mesure!

Analyse Systèmique: Rendons le prinTEMPS aux amoureux Le printemps c’est aussi la saison des amours. Florent nous propose donc une analyse systémique d’une relation amoureuse, alimentée par les événements de la vie et les attentes et occupations de chacun. L’analyse nous permet de découvrir d’où viennent des problèmes dans une relation et comment on peut y remédier.

Ithaque: Relations: le grand ménage de printemps Prendre soins de ses relations, c’est aussi prendre soins de soi-même, nous dis Ithaque. C’est pourquoi il est très important, de temps à autre, de faire le ménage dans nos relations afin de se libérer l’esprit et de conserver son énergie. Il nous donne donc quelques petits conseils, inscrits dans une métaphore de produits nettoyants, pour nous aider à raviver des relations ternies, recadrer des relations qui ont pris une mauvaise odeur, voire même couper des relations toxiques

Esprit Riche: Qui devez-vous arrêter de voir ? Dites merde à ceux qui vous nuisent ! Dans le même esprit, Michael nous explique pourquoi nous devons éliminer les gens toxiques dans notre entourage, et comment les repérer et les éliminer, afin de retrouver la sérénité!

Dans la traditionnelle pyramide du développement personnel, on reconnaît 3 éléments clés dans le bien-être: les relations, la santé et la monnaie. Ayant maintenant réussi à analyser un peu ses relations, voyons un peu comment optimiser nos ressources monétaires et sa carrière:

Ma voisine millionnaire: Le temps, c’est de l’argent: utilisez-le bien! Pour bien gagner sa vie, selon Céline qui fait du freelance, il faut savoir gérer son temps. Comme le temps c’est de l’argent il vaut mieux, selon la voisine millionnaire de Céline, consacrer son temps sur les projets rentables et refuser les autres projets.

finir-riche.net: Optimiser votre vie: Quoi faire si vous perdez votre portefeuille Gagner de l’argent, c’est bien. Mais que faire si, dans la vie de tous les jours ou lors d’un voyage, on vous vole votre porte-feuille? C’est alors qu’il faut agir vite et savoir quoi faire. Le blog « finir riche » nous recommande sagement des moyens d’éviter la majorité des problèmes qui se poseraient en cas de vol. Mieux vaut prévenir que guérir, après tout!

Des livres pour changer votre vie: 5 trucs pour Optimiser Votre Productivité de Jeune Entrepreneur Faites-en moins pour accomplir plus: Olivier nous donne 5 conseils pour optimiser la productivité d’un jeune entrepreneur. Des conseils pleins de bon sens qui correspondent à ma propre expérience.

Goooolaz: Diminuez vos efforts, augmentez vos résultats Le blog Goooolaz (oui, avec 4 o!) nous parle non pas d’efforts, non pas de résultats, mais d’efficacité, qui est une fonction de ceux-là. Ses conseils pleins de bons sens méritent tout de même l’attention, car ces concepts sont si faciles à oublier…

Archi-Marketing: Focalisez vos efforts sur les 20% qui comptent ! Pareto, vous connaissez? C’est le fameux constant qui dit que 20% des causes produisent 80% des effets. Laurent nous parle des bienfaits et des dangers de l’application de cette loi.

La prochaine édition vous sera présentée par le
blog finir-riche, et comme toutes les éditions jusqu’à présent, elle sera sûrement bourrée de bons articles!

N’oubliez pas non plus de consulter les dernières éditions bien remplies de La croisée des blogs!

0 Comments

Optimisez votre vie, votre travail, vos relations



C’est avec plaisir que j’inaugure l’édition d’avril de l’événement mensuel du groupe des blogueurs du développement personnel, La croisée des blogs.

Le thème proposé sera donc « Optimisez votre vie ». Le printemps, traditionnellement, est un temps où l’on fait le ménage chez soi, alors pourquoi ne pas faire le ménage en soi, aussi?

Faites moins, soyez plus efficaces ou performant! Voilà le mantra auquel s’attaqueront les blogueurs tout au long du mois!

Et au cas où vous auriez manqué, le thème de mars concernait le stress, et était présenté par le blog
stop-timidité.

0 Comments

À la croisée des blogs: Autodidacte – Comment apprendre par soi-même



Nous voici maintenant en février, et la nouvelle édition de La croisée des blogs vient de paraître. Pour ce mois, le thème: « Autodidacte – Comment apprendre par soi-même« . Retrouvez donc des articles de plusieurs blogueurs qui nous expliquent leur vision de l’apprentissage, les pour et les contre, ainsi que des témoignages et des conseils afin de mieux réussir lorsque l’on est autodidacte.
Bonne lecture!

0 Comments

La seule personne au monde…


Cet article fait partie de la série mensuelle À la croisée des blogs organisée chaque mois par un blogueur différent, d’une idée originale d’Argancel du blog Ceclair.fr. Chaque mois, un thème est proposé, et chaque auteur écrira un article sur ce thème et cet article sera publié dans une liste de liens sur le blog de l’organisateur. Rejoignez le Groupe des blogueurs du développement personnel si vous voulez en faire partie, c’est une manière efficace de promouvoir son blog et d’en découvrir d’autres!

Le thème du mois est « Auto-didacte: apprendre par soi-même« 

Après quelques réflexions sur des sujets divers, je reviens sur le thème de la séduction.

Une pensée qui m’a soutenu longtemps, durant toutes mes années où je me suis débattu pour progresser et que mon progrès était lent, et que je cherchais des réponses; une pensée qui m’est venue quand j’ai enfin découvert que les réponses n’étaient pas ailleurs, ni dans un site web, ni dans une méthode, ni dans un cours.

Personne ne le veut autant que moi.

Qu’est-ce que j’entends par là? Cela veut dire que personne au monde ne veut que je réussisse, autant que moi-même. Les 6,5 milliards d’autres êtres humains s’en foutent totalement si je réussis à baiser ou à me trouver une copine. Même mes amis les plus proches. Même ma famille. Oui cela les inquiéterait peut-être un tout petit peu, mais en bout de ligne, aucun d’eux n’y pourrait grand chose si MOI je n’y fais rien.

Cela vous semble être une pensée sombre? Une vision pessimiste du monde, où c’est chacun pour soi?

Pas pour moi. Ce n’est effectivement pas « chacun pour soi », sauf que d’un autre côté, à quel point peut-on aider quelqu’un qui ne veut même pas s’aider? Quelqu’un qui ne sait même pas ce qu’il veut, ou ce qui se passe dans sa tête?

M’en rendre compte fut une
pensée libératrice, une source de force, pour moi.

J’ai déjà mentionné plusieurs fois sur ce blogs que j’ai toujours eu de la difficulté à approcher. Ce n’était pas non plus de « l’anxiété » comme on en parle souvent sur les forums de discussions; ce n’était pas un cas où il était plus facile pour moi d’approcher une moche que d’approcher une belle. C’était tout simplement un immense blocage que je n’arrivais pas à comprendre!

J’ai passé des années et des années à rechercher les causes, à rechercher des solutions. J’ai lu. J’ai lu des centaines de pages traitants du sujet, j’ai parlé à plusieurs « gourous » et « coach », je suis même allé à un séminaire de Badboy, le fameux dragueur Croatien (
qui n’était pas si fameux que ça, à vrai dire, en face à face), qui m’avait promis à l’époque qu’il pourrait m’aider.

Rien de ça ne m’a aidé.

À la fin, il a fallu que je
fasse le travail moi-même. Je crois en fait que c’est ce que tout le monde doit faire, éventuellement, afin de devenir un meilleur eux-mêmes, afin de devenir un meilleur séducteur. Et vous aurez alors votre propre méthode de séduction!

Pensez-y. D’où viennent les méthodes de Ross Jeffries, David Deangelo, Mystery, TylerDurden (de Real Social Dynamics), Gunwitch, etc?

  • Ross Jeffries: probablement qu’il n’a jamais été intéressant des ses conversations avec les femmes, donc la Speed Seduction traite de beaucoup de thèmes de conversation et de façons de les rendre séduisantes;

  • David Deangelo: lui aussi, nous n’avons qu’à écouter ses vidéos, il est ENNUYEUX. Son « cocky & funny » qu’il marchande depuis les années 90 sert exactement à rectifier ceci;

  • Mystery: à en lire ses messages sur la forum mASF (avant qu’il ne soit célèbre), il semble n’avoir jamais cru qu’il était assez désiré, et donc il se concentrait à développer toutes ces techniques lui permettant de démontrer qu’il est quelqu’un de désirable, qui a du succès, etc – quelqu’un qui a de la valeur;

  • Tyler Durden: il a développé beaucoup de tactiques servant à éliminer des « AMOG », ces soi-disant mâles alpha – à l’école il a été intimidé beaucoup par ses pairs, donc il voyait sûrement les autres mecs comme une compétition à éliminer afin d’avoir du succès;

  • Gunwitch: n’ayant jamais été si physiquement attirant, même souvent obèse, il a dû découvrir un moyen de se comporter comme quelqu’un qui est attirant et d’influencer les filles pour qu’elles soient allumées sexuellement en sa présence;

  • Mon ami, surnommé epitome: son plus gros problème était dans la sélection de « cibles », à savoir lesquelles allaient s’accorder le mieux et lui donner le moins de maux de tête possible (après avoir eu une copine qui a fait semblant d’être enceinte de lui – même s’ils n’y avait pas eu encore de sexe – je ne peux pas le lui reprocher!). C’est pourquoi il a fait beaucoup de recherche en matière de théorie émotionnelle, et de détection de mensonges, lui permettant de mieux concentrer ses efforts.


Bien que plusieurs de ces concepts puissent nous être utiles, le mieux c’est de comprendre les concepts et d’apprendre ensuite soi-même, sur le terrain, comment faire les choses à sa façon à partir de ces concepts (d’où la
Méthode Gunwitch 2, et plus récemment le cours La voie de Gun, où Gunwitch n’enseigne pas tellement sa méthode mais plutôt une méthodologie pour apprendre et appliquer les concepts qui lui ont donné du succès). Non seulement ça, mais vu que chacun d’entre nous rencontre des difficultés différentes, la manière d’attaquer ces problèmes va varier beaucoup. C’est pourquoi il a fallut que je me tourne vers moi-même afin de régler mes propres problèmes, bien que cela n’empêche pas d’avoir un peu de feedback ou d’aide d’autres personnes.

C’est peut-être la plus grande différence entre ceux qui réussissent, et ce qui abandonnent (en séduction) : ceux qui réussissent y arrivent car ils s’enseignent à eux-même comment surmonter des problèmes, au lieu de simplement tenter d’appliquer un ensemble de tactiques sans y réfléchir. Cela vaut pour quiconque, avec n’importe quelle méthode.

0 Comments

À la croisée des blogs: Comment remplir sa vie autrement que par le travail subi?


De mois en mois, la Croisée des blogs voit de plus en plus de succès et de lecteurs! Ce mois-ci, le thème était « Que feriez-vous si vous n’aviez plus à travailler pour de l’argent? » Un thème un peu hors sujet pour un blog centré sur la séduction, mais tout de même un thème qui m’a frappé étant donné que je viens de passer 12 mois sans travailler (par choix).

Il semble en fait que beaucoup continueraient à travailler ou à s’occuper tout de même, afin d’éviter de devenir oisif. Tous semblent s’accorder qu’il faut trouver ses passions, travail ou non. Lisez donc les diverses opinions à travers le blog Esprit Riche, et découvrez peut-être d’autres blogs intéressants…

0 Comments

Réflexions sur mon année sabatique

Cet article fait partie de la série mensuelle À la croisée des blogs organisée chaque mois par un blogueur différent, d’une idée originale d’Argancel du blog Ceclair.fr. Chaque mois, un thème est proposé, et chaque auteur écrira un article sur ce thème et cet article sera publié dans une liste de liens sur le blog de l’organisateur. Rejoignez le Groupe des blogueurs du développement personnel si vous voulez en faire partie, c’est une manière efficace de promouvoir son blog et d’en découvrir d’autres!

Le thème du mois est « Que feriez-vous si vous n’aviez plus besoin de travailler pour de l’argent? »

En voilà une question très intéressante, qui sort un peu du sujet de ce blog — rien ne m’empêche de divaguer de temps en temps par contre, et il y a toujours des leçons à tirer en réfléchissant à ce genre de question.

De mon côté, je ne crois pas tellement avoir besoin d’y réfléchir, autant que j’aurais plutôt besoin de revoir un peu mon année 2008, qui était en quelque sorte une année sabatique. En fait, la dernière fois que j’ai travaillé c’était vers la fin du mois de janvier, et depuis, pas d’emploi. Oui bien sûr, j’ai eu un peu de revenu grâce à ma traduction du cours de séduction de Gunwitch intitulé
La voie de Gun, et j’avais des économies pour me permettre de vivre quelque temps, ainsi que les chaleureuses contributions de Visa

En autres mots, j’ai vécu près d’une année pendant laquelle je n’avais pas besoin de travailler pour de l’argent (bien que mon mode de vie était très loin d’être luxueux!). Ainsi donc, en ce 31 décembre 2008, je me sens apte à répondre à la question du thème mensuel, en me basant sur ce que j’ai vécu.

Enfin, c’est ce que je m’imaginais depuis que le thème a été proposé. Mais même encore aujourd’hui, ma réponse au fond de moi-même c’est… « J’en ai aucune idée! »

Oui, j’ai voyagé: Rome, Tokyo, Kyoto, Marseille, Paris, Lille, Bruxelles, Cologne, Berlin, Varsovie, Prague, Genève, Lyon, encore Paris et encore Tokyo. Oui, j’ai travaillé susr un projet personnel (La voie de Gun), ce que j’ai accompli en assez peu de temps, à la grande surprise de Gunwitch et à ma grande satisfaction (dans ma jeunesse, j’ai souvent été quelqu’un qui entreprenait des projets sans jamais en venir à bout, car j’en commençais trop à la fois et je perdais graduellement intérêt en chacun d’eux).

Pendant un certain temps, ce mode de vie m’a convenu, j’arivais à me concentrer sur mes projets et à les compléter. Pendant un certain temps. Puis je suis devenu las, alors j’ai fait un voyage de 3 semaines autour de l’Europe. Et puis la lassitude s’est installée à nouveau. Non seulement ça, mais je me trouvais à être beaucoup plus anti-social qu’à l’habitude, ce qui me convenait parfois, mais d’autres fois me rendait fou!

Je reconnais aussi que ma santé n’allait pas trop bien, ce qui contribuait à cette lassitude et à mon trait anti-social grandissant… Mais tout de même, quelque chose me manquait-il? Est-ce que je comblais ce vide avec une paresse excessive, des journées passées soit à surfer le net, ou bien à « surfer » Londres, faire des rencontres, essayer de la nourriture, et puis ensuite.. Dormir?

Quel genre de vie est-ce que je menais?

Je ne crois pas que je suis quelqu’un qui a besoin d’un emploi pour se définir, mais j’ai certainement découvert que sans avoir un but, sans avoir des projets et des aspirations, je deviens assez las et paresseux, assez rapidement!

Maintenant que 2008 touche à sa fin (encore quelques heures pour moi au Canada..), il y a une chose que je sais avec certitude: c’est que si jamais j’ai encore à vivre sans avoir besoin de travailler pour gagner ma vie, je devrai me trouver des choses à faire, des projets à compléter..

Et cela me mène à une autre réflexion: et si mes projets que je désire compléter seraient aussi ce qui me fait rapporter ma vie? Si je vivais la vie que je voulais vivre dès maintenant, sans m’inquiéter de « gagner ma vie, et ensuite m’amuser et faire ce que je désires vraiment faire », ne serais-je pas plus heureux?

Je crois que oui. Et plus j’y pense, plus cela a du sens pour moi… Car j’ai appris à vivre sans avoir besoin d’un grand salaire, que je peux en faire beaucoup tout de même. J’ai appris à compléter des projets et savoir en tirer profit (monétaire et autres sortes de profits).

Et voilà qu’au début de 2009, alors que je serai de nouveau en quête d’un emploi, je remettrai en question tout mon passé, tout ce parcours qui était si clair et si bien tracé d’avance lorsque j’étais étudiant en ingénierie.. Ce n’est pas nécessairement la voie du bonheur.

Désormais plus que jamais, je vois l’argent comme un moyen pour arriver à mes fins, et non une fin en soi. Je dois donc trouver ma (mes?) vocation(s), et m’y mettre…
Puissiez-vous, vous aussi, trouver votre voie du bonheur en 2009! Bonne année!

0 Comments

À la croisée des blogs: Le courage dans tout ses états


L’édition de décembre de l’événement mensuel À la croisée des blogs nous présente cette fois le thème du courage. Que ce soit le courage de dire NON, de faire un pas de plus, de profiter des opportunités qui se présentent à nous ou de faire des erreurs.. Les sujets abondent, présentés ce mois-ci par Laurent Dureau du blog Booster votre influence.

0 Comments

Oser… faire un pas de plus

On entend souvent parler du courage qu’il faut pour approcher des filles, surtout dans des environnements où ce n’est pas la norme d’approcher des inconnues (par exemple, une librairie). Il y a tant de littérature à ce sujet qu’on pourrait en remplir des encyclopédies. On parle d’anxiété, de peur, de timidité, « d’openers », de scripts, de lignes, d’abordage…

Mais voilà, il y a un tout petit élément qui semble manquer dans tout ça, et que j’ai véritablement remarqué il y a quelques années lors de la première fois que j’ai rencontré epitome. Et ce fut à ce moment là que j’ai emprunté un terme de la conduite pour l’appliquer à la drague: le délit de fuite.

Entre epitome et moi, il y avait une GROSSE différence, qui faisait de lui un bon dragueur et moi un dragueur moyen (sans compter mes problèmes pour approcher!). En observant le comportement d’autres personnes, j’ai remarqué cette différence presque partout.

Vous voyez, lorsque epitome approchait une fille, il y allait avec la conviction qu’elle voulait lui parler, et donc après sa phrase initiale il
restait! Il ne se sauvait pas.

Depuis, je fais une GRANDE différence entre la « drague » (appelez comme vous voulez si vous n’aimez pas la connotation péjorative de ce mot) et le « délit de fuite ». Ce que j’observe c’est que presque tout le monde (qu’ils aient lu des méthodes de séduction ou non) va agir comme suit: il voit une fille; il va vers elle un peu incertain, parfois hésitant; il lui dit quelque chose, souvent avec du mauvais contact visuel ou trop vite, avec nervosité; aussitôt qu’il l’a dit, il attend à peine la réponse de la fille et retourne vers son groupe d’amis, qui lui donne des high-fives ou des félicitations d’avoir eu les couilles d’approcher une belle inconnue!

Non mais, est-ce de la drague ça??? Ils croient tellement peu en ce qu’ils font qu’ils n’osent même pas aller plus loin! Ils supposent dès le départ qu’ils ne réussiront pas! Est-ce qu’ils ont même le courage d’approcher, ou est-ce que c’est plutôt la pression de vouloir impressionner leurs amis qui les pousse à approcher? Pour couronner le tout, une fois qu’ils ont approcher, ils n’osent même pas continuer! Ils n’osent même pas utiliser une approche calme et confiante qui risque de fonctionner, en fait ils se servent de lignes lourdes qui leur garantissent un échec!

Ce n’est pas de la drague!

Si seulement au moins ils se débarrassaient des
éprogrammation des conditionnements sociaux">mauvais conditionnements sociaux pour se rendre compte que oui les femmes aiment le sexe et aiment se faire approcher (mais pas de la mauvaise manière)…

Cela peut paraître un détail insignifiant, mais je vous dis: si vous avez le courage de faire le premier pas, ayez le courage d’en faire un de plus sans attendre qu’elle le fasse pour vous! Cela ne vous tuera pas, et en fait, ce simple petit acte vous apportera probablement plus de plaisir que toute tactique complexe que vous auriez apprise.. C’est en fait la SEULE chose que vous êtes capable de contrôler à 100% dans votre vie, tout le reste est inévitablement voué au chaos (
quoique c’est possible de le limiter un peu…)

Osez!

0 Comments

À la croisée des blogs: comment renverser une situation désespérée?


Voici donc l’édition de novembre de l’événement mensuel des blogs du développement personnel, À la croisée des blogs. Le sujet de ce mois-ci: Comment renverser une situation désespérée? Sujet proposé par Pierre Morsa, qui nous donne un beau résumé de chaque article sur son blog!

0 Comments

Votre volonté est votre meilleur atout

Cet article fait partie de la série mensuelle À la croisée des blogs organisée chaque mois par un blogueur différent, d’une idée originale d’Argancel du blog Ceclair.fr. Chaque mois, un thème est proposé, et chaque auteur écrira un article sur ce thème et cet article sera publié dans une liste de liens sur le blog de l’organisateur. Rejoignez le Groupe des blogueurs du développement personnel si vous voulez en faire partie, c’est une manière efficace de promouvoir son blog et d’en découvrir d’autres!

Le thème de ce mois-ci: comment renverser une situation désespérée?

L’an passé, je me suis fait renvoyer d’un emploi pour la première fois de ma vie. J’habitais encore à Londres, au Royaume-Uni, et l’argent se faisait rare. J’envoyais CV après CV, mais les réponses étaient rares. Une entrevue passa, et toujours rien.
Puis un jour, j’ai rencontré cet homme, M. A, au Leicester Square. Il était le genre d’homme que j’aurais ignoré avant mon séjour européen, je l’aurai pris pour rien de plus qu’un sans-abri. Mais cette fois, j’ai décidé de lui parler. Moi j’avais mon CV et un petit sac, lui 2 gros sacs à dos – toutes ses possessions personnelles.

Il avait au-dessus de 60 ans, et pas plus de £100 à son nom. Et il recherchait un emploi. Il était un homme éduqué, qui parlait bien et avait de fortes opinions, citoyen britannique et canadien, avec une vie bien remplie derrière lui. Seulement voilà, un peu de malchance l’a laissé sans emploi et sans habitation. Oui, il aurait pu faire la chose facile, tout abandonner et vivre dans une résidence pour sans-abri, mais il ne voulait pas. Il voulait refaire sa vie.

À 60 ans!

Il voulait y arriver par ses propres moyens, et non par la charité des autres. Il voulait vivre ses propres aventures maintenant que plus rien ne le retenait, et donc il cherchait des emplois, tout en sachant où se procurer de la bouffe gratuitement et de l’hébergement de quelques nuits en cas de besoin. Et en même temps, il avait la chance de voir un côté de la vie qu’il n’avait jamais connu avant.

C’était un homme de volonté, et ça m’a redonné courage à ce moment là que moi, même pas 30 ans, je pouvais me trouver quelque chose et me forger un destin.
Lorsque j’ai commencé à pratiquer
La voie de Gun, le concept de la volonté m’a beaucoup frappé. J’ai toujours été un peu « tête dure », mais je me faisais toujours dire que c’était un mauvais trait. Bah! Depuis, ce trait est devenu un élément central de moi-même, une BONNE facette de ma personnalité: je n’abandonne pas. En tant qu’homme, lorsque je rencontre des difficultés, je ne me roule pas en petite boule en pleurant, j’affronte les difficultés en sachant que je peux persister, que je peux faire quelque chose, que si je tombe je peux me relever, quoiqu’il arrive.. Et que si un jour je ne peux pas me relever, je peux accepter mon sort et continuer à évoluer coûte que coûte, au lien de m’apitoyer sur mon sort.

J’ai depuis gardé cette volonté près de moi-même, toujours disponible, toujours prêt à persévérer. J’aurais pu abandonner ma quête des femmes, mais non j’ai continué et j’ai fini par réussir à approcher des femmes, à leur parler, et enfin à me dépuceler (à l’âge de 25 ans!) – ce n’était pas facile, parfois je me retrouvais tard le soir à battre mon oreiller ou à pleurer lorsque je passais une mauvaise nuit frustrante, mais je n’ai pas abandonné.

Après avoir rencontré M. A, je me suis vite trouvé un emploi. Encore, j’ai continué à chercher et à faire des efforts, et cela a porté fruit. Lorsqu’ensuite je ne pouvais plus travailler (limites dans mon visa!), j’ai pris d’autres moyens afin de me faire de l’argent, et j’ai réalisé l’un de mes rêves, celui de vivre 2 ans en Europe, et de voyager à travers l’Europe. Cela même dans une économie affaiblissante, étant sans emploi, et vivant dans l’une des villes les plus dispendieuses au monde.

Quoiqu’il arrive dans la vie, il y a toujours moyen de s’en sortir, toujours moyen de faire quelque chose. Il suffit d’avoir la volonté de se relever, de ne pas se laisser abattre, et de vouloir continuer et réussir. Il y a des milliers de moyens de renverser une situation désespérée (comme nous verrons sûrement parmi les autres articles de la Croisée des blogs), mais sans ce genre de volonté derrière, ces moyens n’iront probablement pas si loin.

0 Comments

Vaincre ses peurs


Le mois dernier, 14 blogueurs différents (dont moi-même) avons écrit chacun un article sur le sujet des peurs et comment les vaincre, dans le cadre d’un projet maintenant nommé « À la croisée des blogs », où chaque mois nous écrirons un article sur un sujet particulier. Ce sujet est suggéré par un blogueur différent à chaque mois, et celui-ci serait donc l’hôte du ‘festival’.

Voyez la liste des articles ici, sur le blog d’Argancel qui a organisé la première édition du festival.

0 Comments

Comment j’ai surmonté ma peur des sous-sols



Je ne me souviens plus trop pourquoi, mais lorsque j’étais enfant, j’avais une phobie des sous-sols.

En fait, je mens.. Je me souviens d’une raison, mais c’est tellement surnaturel, qui sait si ça c’est vraiment passé: j’avais 2 ans, et je descendais vers le sous-sol. La photo de mon père, qui surplombait l’escalier, s’est soudainement mise à bouger et me parler. Effrayant, n’est-ce pas?

Peut-être que c’en était la cause, peut-être que non. Il reste que, pendant plusieurs années, je ne pouvais jamais descendre SEUL dans un sous-sol, et même lorsque j’étais accompagné, mon cœur battait fort et je voulais en sortir le plus vite possible.

Un beau jour, j’avais peut-être 8 ans, j’avais un besoin urgent. Lequel? Je ne m’en souviens vraiment plus, des décennies plus tard. Je me suis donc mis à chercher ma mère, et vu que c’était vraiment urgent, je suis descendu dans le sous-sol sans même penser à mes peurs – je voulais simplement trouver ma mère!

Elle n’y était pas. J’étais dans un sous-sol tout noir, tout seul. Et ma mère n’y était pas. Et j’avais un besoin urgent! Je remonte, et je trouve enfin ma mère. Quelques instants plus tard, dans un éclair de génie incroyable pour un enfant de 8 ans (dommage que je n’en ai pas plus souvent!), qui ferait honte à beaucoup d’adeptes du développement personnel, je me rends compte de la situation: je suis descendu seul dans un sous-sol obscur sans en avoir peur et sans me sauver en criant et pleurant!
Incroyable. J’ai donc réalisé à cet instant que ma peur était irrationnelle, et qu’en fait elle avait complètement disparu! J’ai même commencé à jouer des jeux de cache-cache dans le noir absolu avec mon frère ou mes amis durant les années qui suivaient. Une transformation totale!

Ce que je retire de cette histoire, c’est probablement ce qui fait bloquer le plus de personnes en matière de changement personnel: nous voulons changer, nous avons un paquet de proverbes, d’exercices, de dictons, de citations motivantes ou inspirantes, de bouquins, de sites Internet, et j’en passe. Toutes ces informations ne servent pas à grand chose. Quelqu’un peut se répéter sans cesse le matin en regardant dans le miroir: « Je suis beau et fort, je suis confiant et heureux! » Si par contre les émotions n’y sont pas, ce sont des mots vides.

Pour vraiment changer, les mots, la logique, la pensée ne suffisent pas. Accompagnons-les d’émotions (pas m’importe quelle émotion bien sûr), afin de vraiment opérer un changement profond dans soi-même. Je sais que c’est un peu vague, je ne prétends pas être expert du développement personnel. Je relate seulement mes expériences.

Voilà pourquoi, par exemple, lorsque je suis bloqué lorsque je veux approcher une femme, ce n’est que lorsque je finis par m’enrager à propos de mon hésitation que je passe à l’action. C’est aussi pourquoi ces gars comme
Benny Hinn sont si puissants et si révérés, car ils réveillent ces émotions chez les gens qui l’écoutent. C’est pourquoi aussi des techniques comme l’EFT (Emotional Freedom Technique) peuvent servir à débloquer ces émotions, car justement l’un des gros outils dans cette technique est de ressentir l’émotion (et je dirais même que de l’accepter et de la recadrer, en la ressentant, fait pas mal plus de travail que tout taponnage de nerfs).
Alors la prochaine fois que vous voulez changer, que vous voulez évoluer.. Souvenez-vous que ce ne sont pas seulement les mots et les pensées qui vont avoir un effet, il faut cet élément émotionnel aussi.

0 Comments